Introduction

Les Clubs pour l’UNESCO font partie d’un réseau mondial organisé en fédérations nationales.
Le premier Club a été créé au Japon peu de temps après la fondation de l’UNESCO, en 1947.
Depuis plus de 65 ans, la FFCU fédère et coordonne les Clubs français en milieu scolaire et associatif, grâce à la volonté de citoyen.ne.s volontaires. Ces Clubs affiliés à la FFCU interviennent activement en France, mais aussi en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

La FFCU est un mouvement laïc et d’éducation populaire qui fédère deux formes d’engagements :

  • Les Clubs pour l’UNESCO en milieu scolaire
  • Les Clubs pour l’UNESCO en milieu associatif

Les objectifs des Clubs pour l’UNESCO

• Accéder à une meilleure compréhension du monde.
Les clubs pour l’UNESCO contribuent à réaliser un idéal de paix. Ils regroupent des citoyen.ne.s volontaires qui, respectueux du principe de laïcité, veulent à travers des débats démocratiques se forger des opinions raisonnées, exercer leur citoyenneté et mobiliser autour de leurs actions.

• Agir en faveur des droits humains, de la solidarité, de l’écologie.
Chaque club choisit librement ses domaines d’intervention en fonction de son approche.
Ses membres sont sensibilisés aux relations entre différents types d’engagements : lutter en faveur de l’environnement, garantir la justice sociale, promouvoir les droits humains et développer la coopération entre les peuples.

• Acquérir des compétences au sein d’un réseau international.
Mouvement d’éducation populaire, partenaire d’organisations de solidarités internationales, la Fédération Française des Clubs pour l’UNESCO offre à ses clubs de grandes possibilités d’actions et de moyens pour approfondir la réflexion.

Comment fonctionne un club issu du milieu scolaire ?

En dehors des heures d’enseignements, des enseignant.e.s, éducateur.ice.s créent et animent des temps de réflexion et de libre parole pour des élèves motivé.e.s et volontaires. Les thématiques sont variées : questions sociales, culturelles, politiques, environnementales… ce qui permet ainsi de stimuler l’esprit critique des élèves, d’éveiller une conscience citoyenne et de les rendre actrices et acteurs de leur émancipation. Le contexte du club pour l’UNESCO les incite à porter de multiples projets : débats, concerts, échanges interculturels, conférences, voyages de solidarité internationale etc.

Les clubs ont une mission d’éducation permanente vis-à-vis des droits humains, de la démocratie, de l’écologie, de la solidarité internationale, ainsi que du matrimoine et du patrimoine culturel. L’adhésion d’un club à la Fédération fait sens par ce lien de confiance. Il l’engage à respecter les principes fondamentaux établis par la charte de la Fédération. Le club reste par ailleurs pleinement libre et indépendant dans ses choix d’activités et dans la manière dont il pourrait les mener.

Chaque année, le 10 décembre est l’évènement incontournable permettant ainsi de rassembler tous les clubs scolaires à l’UNESCO autour de la Célébration de la Journée internationale des droits humains.